Lufa sur les toits

Montréal nous réserve encore de nouvelles surprises. Cette fois-ci, les fermes Lufa nous proposent d’utiliser les toits de Montréal comme emplacement pour des serres agricoles urbaines. Celles-ci sont un excellent moyen de rentabiliser des espaces non utilisés.

LES AVANTAGES

De nombreux avantages sont procurés grâce aux serres sur les toits. En effet, la présence de serres permet une meilleure isolation aux édifices les accueillant. Aussi, les revenus engendrés par la location de l’espace sont tout autant appréciables. De plus, cette association entre l’établissement et les fermes Lufa donne un bon exemple d’écologique, puisque cette pratique est durable et responsable.

Ensuite, les terres agricoles sont souvent touchées par la population des villes grandissante. Ce qui est avantageux avec ces fermes, c’est qu’elles prennent très peu de place. Elles ne risquent pas de se faire détruire pour se faire remplacer par de nouveaux quartiers résidentiels. Aussi, comme les aliments ne sont pas dans un environnement à ciel ouvert, ils ne risquent pas de se faire polluer pas les gaz à effets de serre. Et pour s’ajouter à tout ça, la terre habituellement utilisée dans les grands champs se dégarnit rapidement de minéraux et les cultivateurs sont donc obligés d’y rajouter des produits artificiels. Contrairement à ces cas, les aliments poussant en serre jouissent d’une terre continuellement bondée de minéraux naturels.

serres lufa 1

Saviez-vous qu’on utilisait l’eau de pluie  pour irriguer les plantations?

POINTS DE CHUTES

Non seulement ces emplacements originaux profitent aux propriétaires des édifices, mais ils profitent aussi au grand public. Il est maintenant possible de se procurer les produits de la compagnie dans plusieurs points de chutes partout sur l’île de Montréal et ses alentours. Il y a deux types de point de chutes. Soit les points de chutes publics disponibles pour les commandes de panier personnel et les points de chutes privés pour les membres de groupes abonnés. Pour connaître la liste de ces lieux, consulter le site internet joint plus bas.

serres lufa 2

Les paniers de légumes frais se distribuent dans plus de 15 points de chute à travers la région montréalaise.

LES DÉBUTS

Cette idée originale vient du fondateur de ces fermes, Mohamed Hage. Son intérêt pour l’alimentation lui a permis de se poser de nombreuses questions sur la qualité et l’accessibilité à des aliments frais à Montréal. L’entrepreneur a pu déduire que la grande métropole avait besoin d’un coup de main. Il a donc lancé son projet de concevoir sa première ferme urbaine avec l’aide de plusieurs experts.

Cette première construction s’est effectuée au 1400 rue Antonio-Barbeau dans le cartier Ahuntsic. Malgré la petite superficie de celle-ci, elle produit toute l’année. En plus, les aliments qu’elle engendre nécessitent peu de transport et de manipulation puisqu’ils se trouvent déjà au cœur de la ville.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s