De Pablo Picasso à Mimmo Scali

Paul-Émile Borduas, Fernand Leduc, Jean-Paul Riopelle, Jean-Paul Mousseau. Qu’ont en commun ses grands noms québécois? Leur lien se poursuit bien au-delà de leur signature du refus global. Ces artistes cultivent tous leur unicité dans l’art de la peinture. La peinture est un art discret, bien souvent effacé par les arts de divertissement comme la danse, le théâtre, le cinéma et la musique. Il suffit pourtant de porter une attention singulière aux rues du Vieux-Montréal pour se rendre compte que la peinture et ses richesses sont mises à l’avant plan. Portrait de cet art en constant changement, et de ses artistes qui tentent d’être reconnus par tous les moyens possibles.

Montréal, ville artistique!

3709_10151241553529343_701544671_nLa vielle ville de Montréal regorge d’une quarantaine de galeries d’art. Installées sur de grandes artères tel la rue Mcgill, ou encore Notre-Dame Ouest, ces galeries se distinguent les unes des autres par leurs différences au point de vue artistique. La « rue des artisans » dans le vieux port attire un grand nombre de touristes et de gens locaux qui viennent admirer les toiles d’artistes clandestins. Sensible dans sa mission de promouvoir les œuvres artistiques d’hier et d’aujourd’hui, le musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) présente chaque année quelques expositions de peinture variées, certaines pour une modique somme et d’autres parfois gratuites. Dernièrement, on présentait justement « Il était une fois l’impressionnisme », réunissant sous un même toit les peintures de Degas, Monet, Manet et bien d’autres. Montréal offre donc à bien des égards la possibilité d’explorer cet art qui demande, somme toute, une certaine connaissance de l’art.

Un passé riche

 Les artistes peintres d’aujourd’hui, s’inscrivant dans la postmodernité, témoignent d’un grand passé de l’histoire de l’art. C’est vers les années 1960 que les artistes de toutes formes d’art prennent conscience que l’épuration des formes a été exploitée au maximum de ses capacités, et que l’on ne peut plus pousser l’art plus loin. Passant de l’impressionnisme avec Degas aux toiles postimpressionnistes de Van Gogh qui tendent à déformer la réalité, pour voir ensuite naître l’idée de l’abstraction sur les toiles. Apparaît ultérieurement le courant avant-gardiste, le dadaïsme, puis le surréalisme avec Dali. Mais la peinture, comme tout autre art, a ses limites. C’est en se rendant jusqu’à créer des expositions de monochrome blanc que les artistes postmodernes réalisent que l’ont a trop voulu renouveler le style. Les peintres n’ont donc plus autre choix que de se replonger dans les traditions, allant à l’encontre des valeurs avant-gardistes. Désormais, la singularité permet de se distinguer.

Parmi les centaines d’artistes tentant de se créer un nom, il y a Mimmo Scali, un artiste peintre italien passionné et ambitieux. Ce jeune homme a étudié en beaux-arts à Dawson, pour ensuite compléter sa formation à la Visual Art Center de Westmount. À la suite d’un travail ardu, il a finalement obtenu sa place au sein de la galerie 203, où il est maintenant un exposant permanent. Il m’explique, alors que je visite son atelier de création, que le métier d’artiste est très difficile. Un peu à l’image des pigistes, les artistes peintres ne sont jamais assurés d’avoir des contrats. « Il faut avoir du talent, de l’ambition et être immunisé contre le découragement! », me dit-il avec une pointe d’humour. Pour pouvoir avoir la chance d’exposer dans des galeries d’art, les artistes doivent d’abord prouver leur talent par le biais d’environ 10 créations, ensuite de quoi ils ont peut être la chance de démontrer l’étendue de leur talent.

« Où est Mimmo Scali ? »

Malheureusement pour les 218448_3590987907395_87099134_oartistes peintres, la télévision et la radio sont des moyens de publicités qui sont hors de leur portée. La peinture n’est pas un milieu assez connu et médiatisé. De plus, l’art de la peinture peut être qualifié de particulier, puisque que le style de peinture diffère d’artistes en artistes. Ils doivent satisfaire les exigences particulières du demandeur, tout en gardant leur propre style. Bien souvent, le bouche-à-oreille contribue grandement au succès du peintre, mais c’est insuffisant. En août dernier, Mimmo Scali a choisi d’utiliser la rue comme moyen de propagande en vue de sa première exposition à la galerie où il a été recruté. Un choix brillant vu le succès que sa publicité lui a apporté! « J’ai décidé d’utiliser la rue parce que c’est là où tout le monde va chaque jour. Si tu va au travail, tu utilise la rue. Quand tu va à l’école, tu marches dans rue. », m’explique le peintre. Mimmo Scali, comme bien d’autres, a utilisé l’affichage massif pour se faire voir du public. C’est un moyen gratuit et efficace. Son concept, qui a été créé avec la galerie 203, consistait à mettre des pancartes portant le slogan « Où est Mimmo ? » partout au travers de la ville. Évidemment, ces pancartes ont beaucoup fait parler les gens, du à l’omniprésence de celles-ci à travers le grand Montréal. Par la suite, à un jour de l’exposition, Mimmo Scali et son aide ont affiché des pancartes disant : « La galerie 203 a trouvé Mimmo ». Un concept brillant qui a su attirer des gens en masse.

 

Monsieur Scali est la représentation typique d’un artiste peintre bohème en quête de reconnaissance artistique. Il a su utiliser avec brio la rue, et grâce au succès de sa première exposition, il est maintenant en demande. Il a entre autre créé des œuvres pour le club Nesta, le restaurant La Fornarina et la compagnie Sofa Design. Pour lui, la peinture est un art en mouvement, au travers duquel chaque artiste souhaite y laisser sa trace. Il me regarde, son petit chapeau melon sur la tête, et je vois dans ses yeux le feu sacré qui animent tous les artistes peintres de la postmodernité. Musique d’ambiance, pinceau à la main, Mimmo attend l’inspiration nécessaire pour créer un nouveau chef-d’oeuvre.

Jadia Archambault-Wakil

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s